8. août, 2017

Une tradition malgache, le famadihana

C’est l’hiver à Madagascar, et c’est aussi la saison des famadihana. Une tradition tellement malgache qu’il n’y a pas de mot pour la traduire en français. .

Le famadihana c’est quoi ?

C’est un moment de fête qui rassemble les morts et les vivants. On change les linceuls des morts avec de nouveaux linceuls neufs et les vivants font ensuite la fête.

Rappelle-nous pourquoi les malgaches s’adonnent à de tels rituels ?

Les significations sont nombreuses. Premièrement, c’est un moment qui renforce les liens entre les membres de la famille, on sait que les malgaches ont un sens très aigu de la famille et du fihavanana, un sentiment qui leur est propre. La deuxième raison, celle qui est décriée par certains chrétiens, est que le famadihana est une occasion de demander la bénédiction aux ancêtres car avant, les malgaches vénéraient deux dieux si on peut les appeler ainsi : le créateur et les ancêtres.

Et chez les malgaches, qui dit réjouissances dit sacrifice de zébu et tout ce qui va avec !

Oui, pour le famadihana, la famille organisatrice fait les choses en grand car elle doit honorer sa réputation aux yeux de ses invités. Ce qui occasionne des dépenses folles quelques fois, c’est aussi à ce moment là que les familles montrent leur richesse et leur rang sociale.

C’est pour cela que ça ne se fait plus autant qu’avant ?

Le vent du christianisme est passé par là, et certains rechignent à participer à cette tradition qu’ils jugent païenne. Mais il y a aussi l’appauvrissement de la population car tout le monde n’a pas les moyens d’égorger un zébu chaque année. Et donc, la majorité des familles décident de le faire tout les 3 / 5/ ou 7 ans.

Mais c’est une tradition qu’il faut connaitre et nous espérons que ces quelques informations vous auront permis à vous faire une opinion sur le famadihana.