23. août, 2017

Les entreprises offshores

Le billet de la matinale d’aujourd’hui sera dédié à l’économie. On va parler de ces entreprises qui fleurissent en ce moment à Madagascar, les «entreprises offshores ».

Qu’est-ce que les entreprises offshores ?

D’abord, ça n’a rien à voir avec les pétroliers, même si c’est dans ce domaine que ce mot est le plus utilisé. Mais l’idée est la même ! Il s’agit d’externaliser les activités. C’est-à-dire qu’il y a des entreprises européens qui choisissent de déléguer une partie de leurs activités à des « sous-traitant » ici à Madagascar, ce sont ces sous-traitants, qu’on appelle des offshores.

Et quels genres d’activité peuvent être réalisés d’ici, sachant que les clients restent en Europe ?

Beaucoup peut se faire à distance avec l’aide d’internet et d’autres moyens de communication. Comme les services après-vente, le traitement des commandes sur des sites de vente en ligne, des prises de rendez-vous, des démarchages,……

Et donc, il y en a beaucoup d’entreprises qui font cela ici ?

Il n’y a qu’à lire toutes les offres d’emploi publiées dans les journaux et sur les réseaux sociaux. La grande majorité de ces offres sont pour les boites offshores.

Comme qui par exemple ?

Il y a le plus anciens d’entre eux, VIVETIC qui est là depuis plus de 20 ans. Mais  il y a aussi les plus récents comme Ariane, ou encore Outremer Télécom, les petits nouveaux comme Webhelp, télésourcia, etc. ils sont très nombreux.

Et donc, ils embauchent beaucoup, c’est une chance non !

C’est vrai qu’ils embauchent beaucoup. La vraie qualification attendue est la maitrise du français pour les opératrices et la maitrise de l’informatique et tous ce qui a à voir avec le réseau pour les techniciens. C’est un tremplin pour les jeunes diplômés. En plus, les contrats sont assez avantageux car chaque entreprise rivalise d’idée pour attirer les meilleurs.

Mais, il y a un mais….

Le mais, c’est que la pression est parfois difficile à gérer pour nos jeunes. Certains ne tiennent pas la distance.