17. oct., 2017

La dina, une tradition ancrée dans la culture malgache

On parle beaucoup d’insécurité ces derniers temps, on parle moins des solutions. Mais il y en a une qui commence à faire son effet, le « dina ». On en parle aujourd’hui dans le billet de la matinale.

 « Le dina » qu’est-ce que c’est ?

Le Dina peut être défini comme procédé traditionnel de règlement des conflits. Il a existé depuis la nuit des temps. Cela fait partie de la culture malgache. Elle édicte des mesures que la population juge nécessaires à l’harmonisation de leur vie commune.

 Ça se passe comment exactement ?

Les communautés qui veulent appliquer le « dina » se réunissent et se mettent d’accord sur une sanction par rapport à un délit défini. Une fois que tout le monde est d’accord, tout le monde l’applique. Comme cette mesure ne prévoit pas de jugement, elle s’applique le plus souvent dans les cas de flagrant délit.

 Et tu as dit que cela diminue l’insécurité, comment ça se fait ?

En matière de vol de zébu et des autres délits, dans la brousse, le dina obtient un consensus large de l’ensemble des acteurs. Sache que les malgaches respectent le consensus, quand ils se sont entendus sur une chose, il est difficile de leur faire changer d’avis.

 Pourquoi donc on ne l’applique pas partout ?

Comme cela part d’un accord entre un groupe de personnes bien défini, il est difficile de l’appliquer au niveau national. Car chaque localité a ses propres règles, ses propres « dina ».

 Mais, il n’y a pas déjà des lois qui correspondent au Dina ?

La loi n°2001-004 place le dina dans le cadre d’une convention écrite collective, librement adoptée par la majorité. Elle ne doit donc pas aller à l’encontre des lois en vigueur. Dernièrement, l’assemblée a adopté un amendement qui inclue l’Etat dans les procédures d’application du Dina.

 Sachant que le concept de Dina est bien intégré par la population, il suffit juste de trouver un moyen de le légaliser et tout le monde y trouvera son compte, ainsi il deviendra vraiment une alternative en matière de sécurité.