17. nov., 2017

Lady Di, la princesse glamour

Cela fait quelques semaines qu’on a fêté Lady Di. Aujourd’hui, dans le billet du jour, on va parler de son côté glamour. La princesse Diana a usé de sa garde-robe comme d'un étendard, contribuant à dépoussiérer le vestiaire royal et à inspirer les stylistes 20 ans après sa mort.

Et bien, elle est si influente que ça, même après sa mort ?

Tout à fait, la preuve, une exposition intitulée "Diana: sa vie à travers la mode", est présentée au palais de Kensington jusqu'au 28 février 2018. On dit même qu’elle se servait de la mode pour "envoyer des messages ou promouvoir des causes".

 A ce point-là, d’où vient cet engouement ?

Diana maîtrisait également parfaitement l'art de la tenue adaptée à chaque situation. Par exemple, pour une visite à des enfants à l'hôpital, elle portait des vêtements colorés pour apparaître chaleureuse et accessible. Pour un voyage à l'étranger, elle revêtait des couleurs en hommage au pays visité, comme par exemple une robe à gros pois rouge au Japon en 1986.

 C’est encore plus ou moins à la portée de tous, mais qu’est-ce qui l’a rendu si différente des autres membres de la famille royale ?

Diana n'a pas hésité à se jouer du protocole royal, dénudant ses épaules, portant du noir ailleurs qu'à des obsèques ou revêtant des tenues androgynes comme un smoking assorti d'un nœud papillon. Autre entorse au protocole royal, Diana refusait de porter des gants, pour être plus proche des gens. Quand elle a serré la main d’un malade du SIDA à l’époque où des gens croyaient que cette maladie se transmettait par le toucher, ce fut un geste hautement symbolique.

Et après son divorce, est-ce qu’elle a continué à être aussi glamour ?

Après son divorce, la mue de Diana s'accélère. Elle abandonne les couturiers britanniques pour des maisons internationales telles que Lacroix, Dior ou Chanel. La princesse relègue définitivement au placard chapeaux mous et robes de bal bouffantes, adoptant des tenues plus audacieuses.

Qu’est-ce qui aura le plus marqué le public parmi toutes ces tenues ?

Il y en a plusieurs qui ont marqué le public mais parmi ces tenues figure la robe en velours bleue nuit Victor Edelstein qu'elle avait portée lors d'un dîner à la Maison Blanche en 1985. C'est dans cette robe que la princesse de Galles avait dansé avec l'acteur John Travolta, au rythme de l'hymne disco "You Should be Dancing" du film "La Fièvre du samedi soir". Surnommée la robe "Travolta", elle possède même sa propre page Wikipédia.

Et bien, cette princesse n’a pas encore fini de nous éblouir alors !