13. févr., 2018

Les embouteillages à Tananarive

Pour ceux qui vivent dans la capitale, on sait tous qu’à Antananarivo, période de fêtes riment avec bouchons monstres. Pour cette fin d’année, on n’y échappe pas, on en parle dans le billet de la matinale.

C’est vrai que pendant les fêtes on ne s’en sort pas !

Trop de voitures, pas assez de rues, et la pluie qui n’est pas pour arranger les choses. Surtout du côté d’Anosy, le centre administratif de la ville, ça commence très tôt le matin pour ne finir que tard le soir. Les automobilistes n’ont qu’à prendre leur mal en patience.

Ils sont bien obligés, cela dure depuis longtemps déjà !

En 2015, les autorités ont demandé au forces de l’ordre de réfléchir au problème mais cela n’a pas fait beaucoup d’effet. En ce moment, la plupart des usagers de la route se contente de prendre des dispositions comme partir plutôt ou faire certains trajets à pied pour ne pas rester coincés dans les embouteillages.

Te connaissant, tu as sûrement quelques astuces pour nous aider à gérer cette galère, n’est-ce pas ?

Il y a ce que l’on a déjà évoqué tout à l’heure, le fait de partir plus tôt. En effet, avant les heures de pointes, on peut encore plus ou moins circuler. Le mot d’ordre ici est d’éviter autant que possible, les heures de pointes et les endroits comme Anosizato-Anosipatrana, Ambohibao-Talatamaty et Ankandidramamy – Mahazo ; ce sont les sorties vers les routes nationales donc elles sont toujours encombrées.

Et à part cela ?

Evitez si possible de sortir votre voiture et préférez les deux roues. Ils se faufilent mieux dans les embouteillages. Toutefois, la prudence est toujours de mise car la majorité des accidents implique un deux roues. Sinon, il y a aussi les réseaux sociaux, des groupes dédiés à la circulation y sont disponibles et chaque usager de la route y partage les informations pour optimiser la circulation.

C’est sûr que ces astuces vont être utiles ! Elles ne vont pas faire disparaitre les embouteillages mais elles  vont nous aider à mieux vivre avec.

Exactement, vous aider à mieux vivre, c’est ce qu’on fait le mieux dans cette matinale.