16. févr., 2018

Le tour cycliste international de Madagascar

Le 17 décembre dernier s’est achevé le tour cycliste international de Madagascar et on vous fait une petite récapitulation dans le billet de la matinale d’aujourd’hui.

Rappelle-nous un peu le déroulement de cette compétition.

Le tour de Madagascar a débuté le 7 décembre à Tuléar pour se clôturer dix jours plus tard, le 17 décembre donc, aux abords du lac Anosy à Tananarive. Il a compté dix étapes en tout, ce qui se traduit par 1123km de parcours. 9 équipes ont parcouru cette distance.

Et qui a gagné ?

La quatorzième édition du tour cycliste a été remportée par Engelen Van Aden appartenant à une équipe hollandaise, il a terminé le tour à 26h 52mn 08s. Il est suivi par Dario Manuel Antoni, un angolais et le podium est complété par Mazoni Rakotoarivony d’une équipe malgache. Pour le classement par équipe, c’est l’Angola qui arrive en tête, suivie des deux équipes malgaches.

Pas de trophée pour les malgaches pour cette année alors !

Pas exactement, car Mazoni Rakotoarivony, arrivé troisième au classement général, a été sacré meilleur grimpeur avec le maillot bleu de l’Unicef. C’est le trophée qui restera au pays.

Comment s’est passé le tour !

Le bilan est assez mitigé. L’équipe technique dépêché par l’Union Cycliste International a été exemplaire, comme chaque année. L’équipe médicale aussi a été remarquable d’après les participants. L’organisation a vu quelques couacs de son côté : en plus du transbordement qui n’a pas été étudié comme il faut, la restauration n’a pas vraiment satisfait les participants. Quant aux sponsors, ils ont encore répondu présent cette année, ils étaient une dizaine environ.

Et l’année prochaine ?

Le tour cycliste est un rendez-vous annuel pour les amateurs de la petite reine, il reviendra donc l’année prochaine pour la quinzième édition. Les partenaires ont déjà réaffirmé leur soutien et les organisateurs promettent de faire venir plus de coureurs internationaux. On attend une meilleure organisation sur le tour pour 2018.

A part ce petit goût d’inachevé sur le plan organisationnel donc, on peut dire que ce tour s’est très bien passé.

Exactement, sur ce, nous en avons fini avec ce billet cycliste.