5. mars, 2018

L’alphabétisation numérique

Nous arrivons au billet de la matinale, nous parlons aujourd’hui de l’alphabétisation numérique ou de « littératie numérique » ou encore de « digital literacy ».

Commence par nous dire ce que c’est !

C’est une notion qui fait partie du principe de l’inclusion numérique, on le définit comme « l’aptitude à comprendre et à utiliser le numérique dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses compétences et capacités. »

Si c’est ainsi qu’on le définit alors la majorité des malgaches sont des analphabètes numériques…

Sachant que le taux de pénétration numérique à Madagascar est estimé à 2,2% sur 22 millions d’habitants. Sur ces 2,2%, la majorité limite l’utilisation d’internet aux réseaux sociaux. Il faut dire que ces statistiques sont dû au fait que l’accès à internet n’est pas donné à tout le monde. Déjà sur l’alphabétisation tout court on a encore des efforts à fournir, alors le numérique, c’est loin d’être une priorité.

Mais c’est en train de changer quand même !

Oui, si on compare ces statistiques à ceux de l’an 2000, les statistiques ont fait un grand bond car à l’époque, le pays ne comptait que 30.000 internautes. Et ça continue de changer, on voit maintenant plusieurs initiatives comme la plateforme habaka, le codeurbus, et plusieurs mouvements qui tentent de promouvoir le numérique auprès du grand public.

Juste par curiosité, qui est le pays qui arrive en tête en matière d’inclusion numérique ?

Selon le Centre de la compétitivité mondiale de l'IMD Lausanne qui vient de publier l'édition 2017 de son classement mondial des pays les plus compétitifs en matière de numérique. Hong Kong reste en tête du classement, suivi de la Suisse et de Singapour, qui ravit la troisième place aux Etats-Unis.

Et nous sommes donc loin derrière, mais au moins on avance et si on veut bien mettre le numérique en haut de nos priorités, on finira par faire bouger les choses.