20. mars, 2018

Drague et harcèlement, où est la frontière ?

Après les affaires Wenstein et consort, la tribune Deneuve, le hashtag metoo et autre buzz du genre, ce matin dans le billet de la matinale, on vous aide à faire la différence entre la drague et le harcèlement !

C’est vrai que pour nombre d’entre nous, on ne sait plus où finit la drague et où commence l’agression ?

La différence entre drague et harcèlement, c’est tout simplement le consentement. Et pour s’assurer du consentement d’une personne, il suffit de lui poser la question, et de respecter sa réponse si elle est négative. La drague, c’est un jeu qui se pratique à deux. Le harcèlement, lui, s’impose d’une personne sur une autre.

Ça c’est le principe de base mais concrètement, c’est aux hommes de faire le premier pas, forcément il faut bien aborder les femmes !

Faire le premier pas c’est ouvrir un dialogue en évitant de se contenter d’une réflexion sur le physique ou la tenue de la personne, parfois simplement par un regard à condition que ce ne soit pas un regard déshabilleur et pervers…. Mais attention, le premier pas doit rester le seul si l’on constate que la personne n’est pas intéressée, trop insister, c’est un peu forcer et forcer c’est harceler !

C’est un peu plus clair mais si on dit à une femme qu’elle est belle, c’est du harcèlement ?

Non, complimenter ce n’est pas harceler et heureusement ! Un compliment ne fait jamais de mal. Mais complimenter ce n’est pas « commenter » … Autrement dit évoquer le charme et la beauté d’une personne par une remarque un peu subtile : oui, avec plaisir, mais se contenter d’évoquer le physique d’une personne c’est un commentaire physique et pas un compliment et cela peut devenir frustrant à la longue.

Donc, il n’y a que les femmes qui se font harceler ?

Non, c’est plus rare dans le sens inverse mais des hommes se font aussi harceler ! et le principe est totalement le même. Le fait d’interpeller une personne en lui tenant des propos ou en exprimant une attitude sexiste, humiliante, insultante ou à caractère sexuel. Le fait d’aborder une personne, sans tenir compte des réactions de celle-ci et de son refus de réciprocité. Le fait de suivre une personne à qui on impose une présence non souhaitée et/ou un itinéraire forcé en l’obligeant à faire face à la menace implicite que ça représente.

Là c’est clair pour tout le monde, espérons que ces éclaircissements aideront chacun de nous à faire la part des choses entre la drague et le harcèlement.