4. déc., 2018

La protection sociale à Madagascar

Nous arrivons au moment du billet de la matinale, ce matin, nous allons parler de la protection sociale à Madagascar.

Dès qu’on évoque ce thème, on a toujours la CNAPS en référence non ?

Oui, la Caisse nationale de Prévoyance sociale (CNAPS) s’est attelée à une démocratisation de la protection sociale ; sachant que seuls 10% des travailleurs malgaches jouissent d’une sécurité sociale. Et là, on parle de salariés car les travailleurs indépendants sont rarement affiliés.

C’est peu, j’espère qu’il y a des efforts qui tendent à améliorer cette situation !

Justement ; des efforts sont faits. Lors de la journée nationale de la sécurité un débat télévisé a été diffusé sur les chaînes malgaches, auquel les associations des jeunes, des experts, des politiciens, la société civile ont participé, car “la protection sociale est une affaire de tous”. Des efforts d’informations sont aussi mis en œuvre dans chaque chef lieu de province.

Et pour les travailleurs indépendants ?

La CNAPS a mis en œuvre un partenariat avec la FJKM (Eglise protestante réformée) et la FLM (Eglise luthérienne malgache), sachant que ces églises ont des salariés. Le Programme de Promotion pour la Protection sociale (ou PPPS) a permis cette année de former des responsables juridiques comme les magistrats, les syndicats, la société civile, les journalistes et les employeurs sur les obligations des patrons et les droits des employés.

Espérons que tout cela portera ses fruits.

Oui, plus de monde se sent concerné et la CNAPS se rapproche du public en multipliant sa communication. Maintenant, l’organisme a un site web et fait de son mieux pour être présent dans les évènements rassemblant des professionnels.

Merci pour ces informations utiles, en espérant que la CNAPS soit de plus en plus en soutien des travailleurs.