11. déc., 2018

Festival de l’art urbain

Le mois d’octobre a été marqué par la cinquième édition du festival de l’art urbain dans la capitale Antananarivo. On en parle dans notre billet d’aujourd’hui.

Qu’est-ce que c’est ?

Le festival d’art urbain est une résidence de création réunissant jusqu’à 10 artistes étrangers, de l’Afrique et des îles de l’Océan Indien, et 10 artistes malgaches qui travaillent en collaboration pour proposer des créations originales destinées au milieu public et urbain.

Et quel est l’objet de cette manifestation ?

Le festival D’art urbain crée un espace, où des artistes de l’Océan indien et du continent africain se rassemblent pour explorer ensemble, partager et créer pendant deux semaines d’arts visuels, d’ateliers et de discussion, et de performances. Ce festival permet d’explorer les liens entre artistes  de l’Océan indien et du continent africain dans le contexte urbain à Madagascar.

Et concrètement, qu’est-ce que cela rapporte aux artistes ?

Outre un enrichissement personnel pour le public, ces conférences permettent de nourrir les projets d’artistes pour répondre à l’appel à participation de la prochaine édition. Les artistes auront ainsi accès à de nombreuses sources d’inspiration pour proposer des projets de création en milieu public qui prendront corps, fin octobre, lors du festival d’art urbain.

Donc, ce festival en est déjà à son cinquième édition ?

La première édition était en 2013. Pour sa cinquième édition, le festival d’art urbain choque en  choisissant de faire de la mort le thème de prédilection. Une série de conférences et de débats autour du thème de cette édition, « la mort », a été organisée afin de préparer les artistes et le public à cet événement clé de la  programmation annuelle.

C’est vrai que ce n’est pas très anodin comme sujet, comment il a été pris ?

Assez bien, les 2 semaines de festival ont permis aux artistes de s’affirmer, de découvrir et d’échanger et le public a pu voir le thème de la mort traité sous tous les angles et sous plusieurs genres.