2. janv., 2019

Le réchauffement climatique ou le monde en 2050

On ne se rend jamais vraiment compte de la réalité du changement climatique alors ce matin dans la matinale, on va vous parler de ce que sera le monde en 2050, sois dont 31 ans si rien n’est fait !

Eh bien, par quoi on commence ?

La montée du niveau de la mer. Un réchauffement de trois degrés de la température moyenne de la planète se matérialiserait par une hausse d’un degré à l’équateur, mais de 6 degrés aux pôles, accélérant dramatiquement la fonte des glaces. Ce qui augmente le niveau de la mer, plus de mer équivaut à moins de terre, sans parler des animaux de la banquise qui auront perdu leur habitation.

Première mauvaise nouvelle, mais ce n’est sûrement pas la seule !

Catastrophes naturelles en série. Le réchauffement des océans multiplierait le nombre de tempêtes, tout en les rendant beaucoup plus violentes. Le sud des Etats-Unis devrait donc connaître encore beaucoup d’autres ouragans aussi dévastateurs que Katrina et l’archipel japonais, déjà régulièrement secoué par les tremblements de terre, devrait aussi faire attention aux typhons. À plus long terme, la désertification pourrait faire ressembler le sud de la France au Sahara...

De pire en pire, et cela ne s’arrête pas

Les effets de la pollution sont parfois sournois et surprenants. Les insecticides utilisés par l’agriculture intensive sont très nocifs pour les abeilles. Or celles-ci ont un rôle primordial dans la fécondation des plantes. Sans abeilles, il n’y aura ni fleurs, ni fruits dans les vergers. Par ailleurs, la hausse des températures bouleversera l’écosystème.

Rien n’ira plus alors !

Paradoxalement, le réchauffement climatique pourrait entraîner une nouvelle ère glaciaire, notamment en Europe. L'océan Atlantique, en se réchauffant, recevrait plus de pluies et  parallèlement la calotte glaciaire pourrait partiellement fondre. Les courants comme le Gulf Stream pourraient ralentir ou s'arrêter, et ne plus véhiculer la chaleur entre l'équateur et les zones tempérées. Il pourrait en résulter un gel brutal et permanent. Les températures diminueraient provoquant un refroidissement considérable, avec un résultat peut-être comparable à celui de l’Ere Glaciaire.

Mais est-ce qu’on peut encore inverser cette tendance ?

Oui, il suffit de prendre conscience de notre environnement et de c ommencer à en prendre soin car si c’est ce qu’on laissera à nos enfants, ça ne va pas du tout !

Espérons que les humains seront assez sages pour éviter ces catastrophes