10. janv., 2019

L’origine des jours chômés des fêtes chrétiennes

Ce matin nous allons découvrir pourquoi les jours des fêtes chrétiennes sont chômés. Un sujet intéressant car peu d’entre nous connaissent la réponse.

C’est vrai, surtout que tout le monde n’est pas chrétien alors la question est très bien posée. Nous attendons tes éléments de réponse.

Au départ, c’est la France, à l’époque du moyen âge qui a instauré la notion du jour férié, le mot férié étant issu du latin feriae, de la famille de ferior et feria qui signifie en fête ou sans activité. Le but à l’époque était de consacré ces journées à la célébration et à la commémoration des évènements liés aux cultes chrétiens.

Bien, mais comment ils pouvaient rendre cela possible ?

Parce qu’à l’époque, il n’y avait qu’une seule grande religion, et l’église et l’état était très liés donc cette dernière avait le pouvoir d’influencer l’Etat. Surtout qu’à l’époque, il n’y avait pas vraiment d’Etat mais il y avait des rois qui obéissait souvent aux religieux.

Et les lundis de cultes alors, comment ils sont nés ?

Pour les deux lundis de fêtes, à savoir le lundi de pâques et le lundi de pentecôte, c’est encore la France qui en est à l’origine. A l’origine, les fêtes de Pâques s’étendaient sur trois jours, du samedi au lundi, et comme la population appréciait ces trois jours de congés, en 1886, le 08 mars, une loi fut promulguée pour institutionnaliser les lundis de fêtes. Il faut croire que cette loi a fait des émules en Europe et plus tard dans le reste du monde.

Evidemment, qui refuserait un week-end long, mais alors maintenant qu’il y a d’autres religions presque aussi populaires que le christianisme, ne devrait-on pas équilibrer ?

Très bonne question, est d’ailleurs, dans plusieurs pays, des débats sont en cours pour que les dates importantes dans les autres religions comme le Kippour, jour de pardon pour les juifs et l’Aïd-el-kebir des musulmans ou encore les fameux nouvel-an qui ne se passent pas le premier janvier soient eux aussi inscrit dans le calendrier. Mais le problème qui pourrait apparaitre, c’est qu’il y aurait un peu trop de jour chômé dans l’année donc il faut bien réfléchir avant d’en décider.

C’est vrai ! Mais quelques jours de repos de plus n’est jamais de refus, non ? Pour sortir un peu de la routine et de la course quotidienne.