15. mai, 2019

Les droits humains

Nous allons parler de droits humains dans le billet de la matinale de ce matin. Un vaste sujet très peu connu mais que nous tenterons de résumé ce matin.

Allons-y !

Les droits humains sont applicables en règle générale (à l’exception des droits politiques et de la liberté d’établissement dont seuls les citoyens nationaux peuvent se réclamer), à tous les êtres humains, indépendamment de leur appartenance ethnique, de leur sexe, de leur âge, de leur langue, de leur origine, de leurs opinions politiques ou de leur religion. Personne ne peut être privé des droits humains, quelle que soit la gravité des crimes commis.

Alors, quelle est la différence entre les droits fondamentaux et les droits humains ?

Les droits fondamentaux sont des droits humains garantis au niveau de la Constitution d’un Etat, alors que les droits humains sont inscrits au niveau des conventions internationales. Donc les droits humains sont des concepts universels.

Quelles sont les obligations en matière de droits humains ?

Les droits humains engagent en premier lieu les Etats. Ces derniers ne doivent pas violer les droits humains et ils doivent garantir que les individus puissent se défendre devant un tribunal contre les abus de l’Etat. Les droits humains obligent également les Etats à différentes prestations, que ce soit au niveau de la procédure, des droits sociaux ou des droits politiques.

Mais quelles sont ces droits ?

Les droits humains internationaux sont les revendications de personnes contre l’Etat ou contre des organes semblables à l’Etat qui, fondées en droit et garanties par le droit international, sont au service de la protection des aspects fondamentaux de la personne humaine et de sa dignité, en temps de paix comme en temps de guerre.

Mais ces droits humains sont violés partout dans le monde. Est-ce que les droits humains ont  un effet ?

Pour pouvoir appliquer les droits humains, l’Etat doit être fort et en mesure d’agir, de se montrer désireux de réprimer les violations de droits humains. Il est vrai que souvent ce n’est qu’un rêve. Les mécanismes de protection internationaux ont été créés pour avoir un meilleur contrôle du respect des droits humains.

Merci de nous avoir fait partagé ces importantes notions de droits humains.