1. août, 2019

Les billets de la matinale RFM FM 102

Le rova d’Antsahadinta

Comme à son habitude, le billet de la matinale vous réserve une rubrique touristique pour s’évader des bruits incessants de la capitale. Aujourd’hui, on va à Ambodirano, du côté d’Antsahadinta pour un randonné dans la nature.

Peux-tu préciser un peu plus l’endroit pour ceux qui n’y sont jamais allé !

Antsahadinta, littéralement traduit par « la vallée aux sangsues » est une petite commune situé à 20 km au Sud-Ouest de la Capitale de Madagascar, un des douze berceaux de la royauté de l’Imérina, elle recèle un patrimoine, un monument témoignant de la richesse culturelle de l’histoire de la localité. Un site historique presque menacé par l’oubli, par la méconnaissance et par conséquent par la désertion des touristes et visiteurs à cause essentiellement du mauvais état de la route pour y accéder. Depuis quelques années, rares sont les touristes et les visiteurs qui se rendent à Antsahadinta.

Elle n’est pas très connue, pourtant c’est un beau site !

Oui, Andriamangarira fut le fondateur de la cité. C’est le petit-fils d’Andriamasinavalona, fils de Ravololondrenitrimo, l’une de ces filles qui n’ont pas régné, avec un certain Andriamifonozozoro.  Le tombeau d’Andriamangarira et son tranomanara est encore visible à Antsahadinta. Pour se rendre sur les lieux, il faut prendre la RN1 jusqu’à Fenoarivo. Il faut ensuite prendre une route de terre vers le Sud pour un peu plus de 10 km.

On peut y aller en randonnée, tu disais ?

Oui, en commençant à environ 2 km avant d’entrer à la Commune d’Antsahadintase. Se dresse alors un tombeau royal sur un très gros rocher. Une fois arrivé au niveau du chef-lieu communal, il faut encore suivre un assez long chemin à forte pente et un peu sinueux pour atteindre la colline sacrée proprement dite. La première partie du trajet donne aux randonneurs l’occasion de contempler l’ensemble des vallées aussi bien à l’Ouest, au nord ,qu’à l’Est d’Antsahadinta.

Cela semble être un beau paysage !

De nombreux vestiges tels que le rova enclos royal, le tombeau ancien d'Andriamangarira fondateur du site, maison en madriers, pierre de seuil, et les forêts sacrées comme celle d’Ambohimanga,  attestent encore de la magnificence passée du site, véritable musée à ciel ouvert accessible en trecking entre hameaux et villages.

Il ne reste plus qu’à y aller alors !

Exactement, profiter de l’air frais, des beaux paysages et de l’histoire !